Mairie de Vallorcine

Vous êtes ici : Accueil > Culture > Histoire et patrimoine > Architecture traditionnelle

Architecture traditionnelle

  • Publié : 27 avril 2010
  • Mis à jour : 12 juin 2010

La maison

  • La façade est orientée à l’est et la maison est adossée à la montagne, ce qui permet ainsi l’accès direct de plain pied au niveau de la grange en façade postérieure. Les entrées sont situées sur la façade, côté vallée. A gauche la porte d’entrée pénètre par l’etra : couloir, dans la cuisine, où une trappe donne accès à la cave.
    Façade et coupe de la maison
    plan maison

    _ Depuis la cuisine également il existe un accès à l’écurie où vivent les vaches, chèvres ou cochons.
    A noter : le régionalisme du mot écurie : en français, une étable.

Au 1er étage l’espace est occupé par la grange remplie de foin pour l’hiver et par une ou deux chambres : tsambron
Le pèle est accessible depuis la cuisine, pièce à vivre, et tient son nom du poêle en pierre ollaire. (Appellé "Bagnard" à Vallorcine car la pierre ollaire provenait du val de Bagnes en Valais).

La Pierre Ollaire
poutre pèle
Les inscriptions des poutres des Pèles

_ Les poutres du pèle sont sculptées et relatent la date et les initiales des constructeurs.


Le raccard ou racca, en patois : le Regat (rgâ), grange à blé

Toutes ces dénominations désignent ce bâtiment typique de Vallorcine. A la fin de l’été les gerbes de céréales étaient entassées pour être battues pendant l’hiver. A l’extérieur, sous le pignon le plus ensoleillé, des perches horizontales permettaient le séchage du chanvre et du lin, plus tard des fanes de pommes de terre.

Un regat ou raccard, grange à blé
Les perches du regat

Ces regats sont construits d’épais madriers de mélèze et soutenus par des piliers, grays couronnés de grandes pierres plates pour que les rongeurs ne pénètrent pas à l’intérieur. A Vallorcine les pierres plates ne sont pas systématiques.

facade du regat SE


Très peu subsistent encore à Vallorcine dans leur architecture d’origine. Ils n’en représentent pas moins un élément fort du patrimoine local car on n’en trouve pas ailleurs en France. Il faut aller les chercher dans le Valais et dans les vallées Walser au sud du Mont Rose.
 L’architecture historique dans la haute vallée du Lys


Le grenier

Situé également aux alentours de la maison mais suffisamment loin pour le protéger du feu, celui-ci permettait de garder les grains pour les semences, la viande salée et fumée, la farine, les vêtements du dimanche et les papiers notariés de la maison.

grenier

Les écuries de printemps ou mayens

A la fin de l’hiver, avant la montée en alpage et de nouveau à la désalpe, le bétail rejoignait ces écuries, situées en dehors des villages, isolées ou rassemblées en petits hameaux. Elles possédaient un fenil et parfois une chambre.(étymologie de mayen : mois de mai)

Jean Felix Chamel Les Parts.août 1939